Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Erebus
  • Le blog de Erebus
  • : Résolument de droite ce blog a été créé suite à l'incroyable investiture de François Vigny que nous pensons être une grave erreur politique, sans juger la qualité de l'homme nous pensons que la ville d'Annemasse méritait mieux. L'avenir nous donnera raison! Jean-François Fernandez
  • Contact

encore un compteur

Recherche

conditions générales (extrait)

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du rédacteur de ce blog. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Toute personne amenée à laisser des commentaires devra respecter les conditions d'utilisation accessibles depuis le lien en bas de page CGU.

Archives

Encore l'heure !

19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 14:59
Comme promis dans la réponse à un commentaire et pour faire plaisir à Sophie et à ma petite femme que j'aime, voici quelques idées sur l'adhésion de la Turquie en Europe ou plutôt quelques réflexion pour REFUSER l'adhésion de la TURQUIE.


Ce n’est pas faire offense à la Turquie que de rappeler que si la civilisation ottomane a été brillante, elle n’en est pas moins différente. Quiconque a vécu  à Ankara ou à Istanbul n’a jamais eu l’impression de vivre dans une ville européenne,Notre patrimoine c’est Charlemagne et Louis XIV, et non Soliman le Magnifique. En effet, la Turquie n’est européenne ni par sa géographie, ni par son histoire, ni par sa culture, ni par sa population.
Ouvrez n’importe quel manuel de géographie et vous y lirez que la Turquie est un pays d’Asie mineure et que moins de 4% de son territoire se trouve à l’ouest du Bosphore. Intégrer la Turquie c’est accepter d’avoir des frontières avec des pays comme l’IRAK, l’IRAN, la SYRIE véritables bombes atomiques prêtes à exploser !
Le monde turc est étranger à toutes les grandes périodes fondatrices de l’Europe civilisation : l’héritage de l’empire romain, la conversion au christianisme latin, les innovations du moyen âge, la Renaissance, la Réforme, la Contre-réforme, les Lumières, le romantisme etc……….
Culturellement, Mustapha Kemal a bien tenté d’imposer une laïcisation forcée de la société turque mais force est de constater que la Turquie baigne dans l’Islam. C’est l’armée turque qui reste le seul et dernier rempart contre l’islamisation du pays ; c’est un point très important que l’Europe ne devrait pas oublier au moment ou elle fait  pression sur Ankara pour qu’elle se débarrasse de la tutelle des militaires. 
Mr et MMe; Abdullah GÜLgul-203-1-.jpg
L’adhésion de la Turquie signifierait l’arrivée de 70 millions de musulmans en Europe, mais ce n’est pas tout car la Turquie accorde la nationalité turque à tous les ressortissants des pays turcophones de l’ex URSS qui en font la demande au nom d’une idéologie pantouranienne. L’adhésion de la Turquie agirait comme une gigantesque pompe aspirante pour ces populations et ce serait 100 autre millions de turcophones qui frapperaient à la porte.
La Turquie est membre de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) qui en 1990 a adopté la déclaration du Caire sur les droits de l’homme en islam dont je conseille la lecture ici :
Cette déclaration n’est pas compatible avec la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.
Pensant détenir un argument imparable certains responsables européens, commettent l’erreur de dire aux dirigeants turcs : « Nous accepterons votre adhésion dès vous aurez rempli trois conditions préalables : reconnaissance de Chypre, reconnaissance du génocide arménien et respect des droits de la minorité kurde. »  Il est certain que les Turcs finiront par reconnaître la République de Chypre et leur responsabilité vis-à-vis des Arméniens. Quand bien même la Turquie serait demain une démocratie et aurait reconnu Chypre et le génocide arménien, cela n’en ferait pas pour autant un pays européen. Les hommes politiques qui tiennent ce discours continuent leur irresponsable fuite en avant. Comment réagiront les Turcs lorsque dans quinze ans ils viendront nous dire : « Voilà, nous avons satisfait à toutes nos obligations, nous sommes prêts !»
Pour nous convaincre du bien fondé de l’adhésion on nous dit que l’Europe ne doit pas être un club chrétien, certes, mais j’attire votre attention sur le fait que l’Europe est multiculturelle et multi-religieuse, alors que la Turquie, elle, est un « club MUSULMAN », il ne faudrait pas se foutre du monde et inverser les rôles. On nous dit également que l’adhésion ferait progresser la démocratie, la démocratie en Turquie c’est l’affaire des turcs avant tout, l’Europe ne se définit pas comme un cercle de démocraties vertueux. On nous dit que si nous n’intégrons pas la Turquie, alors celle-ci se détournera de l’Ouest et se repliera sur un islamisme intégriste et violent et pourrait même devenir un adversaire de l’Europe ; ainsi accueillir la Turquie serait une assurance-vie pour l’Europe.
La Turquie proclame aujourd’hui son ambition de concilier islam et modernité. Soit. Mais la réforme du monde musulman n’appartient pas à l’Europe. Si la civilisation islamique doit se réformer un jour, ce devra être l’œuvre des musulmans eux-mêmes, pas la nôtre. Croire que l’Europe peut aider à réformer l’islam témoigne d’une incroyable naïveté, alors que l’islam n’a qu’une seule et unique ambition : islamiser le monde entier.
On peut également s’interroger sur la facture à payer pour intégrer la Turquie. Ce pays ou le PIB par habitant est évalué à moins de 3700€ contre 15 000€ pour l’union. Un taux d’inflation qui tourne autour des 100%, en gros et pour faire court, la Turquie arriverait avec ses dettes et nous avec nos richesses, on met tout en commun et on redistribue les cartes. N’importe quelle ménagère de moins de cinquante ans refuserait un tel mariage !
Pour toutes ces raisons et d’autres que je développerais un autre jour, la Turquie est une communauté totalement inassimilable.
Intégrer la Turquie signifierait : LA MORT DE L’EUROPE
Commentaires bien venus !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sophie 22/12/2007 13:43

Je me souviens d'une phrase du regretté henri VERNEUIL (de son vrai non Achod MALAKIAN), et oui les arméniens ont honte de leur nom- "quand la turquie reconnaitra le génocide arménien, nous irons fraternellement vers ce peuple" ... je sais que cela n'arrivera pas
Je signe du NOM de mes grands parents arrivés en France en 1915, à Marseille, entérrés sur le sol français qu'ils ont tant respecté, la France qu'ils ont tant aimée. Ils sont morts sans carte de séjour, sans nationalité française, mais je les sais en paix, parce que la France leur a rendu leur honneur, ils ont apporté à la France leur travail, uniquement leur travail et leur reconnaissance éternelle.
Merci Erebus pour ton papier, et restons vigilents !! à cette Turquie qui se dit laïque, mais qui pratique la torture et les mariages "arrangés"
S.MIKAELIAN - LEVONIAN

nenette 20/12/2007 09:03

Bien vu chéri ! Et ce même si j'aime bien le kebab lol !!!

Erebus 20/12/2007 10:40

Bien sûr moi aussi j'aime bien de temps en temps de même que les nems, pour autant je n'ai pas envie d'adopter la culture chinoise or avec la Turquie c'est ce qui risque d'arriver.allez viens on va se faire un couscous !

Balthazar 20/12/2007 08:00

C'est très bien vu Erebus, sur cette affaire je crois que l'on va encore une fois de plus se faire enfler.
Sinon au niveau communal, what else ?