Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Erebus
  • Le blog de Erebus
  • : Résolument de droite ce blog a été créé suite à l'incroyable investiture de François Vigny que nous pensons être une grave erreur politique, sans juger la qualité de l'homme nous pensons que la ville d'Annemasse méritait mieux. L'avenir nous donnera raison! Jean-François Fernandez
  • Contact

encore un compteur

Recherche

conditions générales (extrait)

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du rédacteur de ce blog. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Toute personne amenée à laisser des commentaires devra respecter les conditions d'utilisation accessibles depuis le lien en bas de page CGU.

Archives

Encore l'heure !

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 21:26

 

La Turquie ne peut prétendre entrer dans l’Europe puisqu’elle ne fait pas partie de l’Europe, c’est une évidence, tant sur le plan géographique, qu’historique et culturel. Les 3% du territoire turc qui sont du côté européen du Bosphore ne doivent pas servir d’alibi.


La Turquie est un état d'Asie mineur de 700 000 km2 et de ce point de vue accepter d'intégrer la Turquie revient à déplacer le centre de gravité de l'Europe au cœur d'un des points les plus chauds de la planète. (Chaud = explosif)


Il ne faut pas négliger le coût de l'intégration de ce pays pour notre économie nationale qui a été chiffré par l'AN entre 3 et 5 milliards d'€ par an jusqu'en 2025 au minimum. Sans parler de la situation des droits de l'Homme en Turquie qui est totalement Euro-incompatible.

La Turquie proclame aujourd’hui son ambition de concilier islam et modernité. Soit. Mais il n’appartient pas à l’Europe de réformer le monde musulman. Si la civilisation islamique doit se réformer un jour, ce devra être l’œuvre des musulmans eux-mêmes, pas la nôtre. Croire que l’Europe peut aider à réformer l’islam témoigne d’une incroyable naïveté.


Et ce ne sont pas les gesticulations et les menaces du Président GUL et de son très laïc et très démocrate premier ministre, le sinistre Erdogan qui doivent changer quoi que ce soit ni même impressionner l'Europe.

Cela dit il ne faut pas négliger le marché potentiel que pourrait représenter La Turquie et c'est pour cela que l'Union de la méditerranée pensée par le Président Sarkozy doit absolument être relancée et la Turquie doit y prendre toute sa part. C'est de la responsabilité de l'Europe de relancer ces négociations en panne depuis la guerre de Gaza.

Une fois ces négociations relancées je pense qu'il faut arrêter purement et simplement le processus d'intégration de la Turquie et mettre fin une bonne fois pour toute à cette mascarade hypocrisie. Ce qui aura le mérite de ne pas humilier un pays allié en lui refusant au terme d'un long processus l'intégration à laquelle nous lui avons fait croire des années durant.


A ce stade et pour couper court aux remarques des pseudos historiens, il est important de rappeler que dans les années 60, l’adhésion dont on parlait à la Turquie était l’adhésion au Marché commun. Cela a été réalisé il y a dix ans par le traité d’Union douanière avec la Turquie. Ce qu’il faut proposer à la Turquie aujourd’hui, c’est le renforcement des liens existants dans le cadre d’un partenariat privilégié, mais en aucun l’adhésion à l’Union.

Prolonger la fuite en avant ne ferait qu’aggraver les frustrations chez les turcs et risquerait de provoquer une crise diplomatique sérieuse.


Non à la Turquie en Europe, Oui a des accords privilégiés avec la Turquie dans le cadre de l'Union de la méditerranée.

 

Le 7 juin contractez une assurance pour la survie de l’Europe, Votez pour la liste Majorité Présidentielle conduite par Françoise Grossetête et dites NON à l’entrée de la Turquie en Europe !

 

Erebus

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jls74 28/05/2009 22:01

En fait si je puis me permettre un mot, c'est quand même moi qui ai relancé le débat, le but initial de mon intervention était surtout de rappeler l'incohérence du chef de l'Etat qui dit, en France, Non à la Turquie (ce qui n'est d'ailleurs pas le sujet du moment) et qui lorsqu'il est en situation poursuit le processus d'adhésion.
Si j'étais à l'UMP (le risque est assez limité vous me direz) j'aurai l'impression d'être pris pour un ... et d'avoir un peu mal à un endroit du corps que rigoureusement ma mère me défends de nommer ici!
Pour le fond, je suis bien évident d'accord avec mon ami Julien, je rajouterai que d'un point de vue économique, l'entrée de la turquie dans l'UE serait une réponse à une partie de nos problèmes, notamment ceux liés au vieillissement de la population.
Salutations.

Sophie F 28/05/2009 15:30

Ils y seront tout de même bien forcés d'y retourner à leurs livres : nous sommes en pleine période d'examen ! ...enfin pour ceux qui veulent encore travailler et réussir, les autres peuvent continuer à empiler bêtement les chaises !(but it's another story)

In younger the truth ..

Julien Beauchot 28/05/2009 14:39

Erebus,

Je ne les ai pas comparés à la Syrie ou à l'Irak, j'ai juste signalés qu'il se trouvaient bien loin de l'UE au niveau géographique !

Julien Beauchot 28/05/2009 14:36

Merci Sophie mais je n'ai pas cité l'Allemagne dans les pays qui avaient reconnus leurs génocides, juste dans les pays génocidaires. Et comme ça ma réponse est courte ! Je n'ai pas oublié mes livres d'histoires. Merci de m'inviter comme Claude Birraux l'avait fait en son temps à me replonger dans mes livres de cours... J'adore cette attitude paternaliste et/ou maternaliste...
Erebus, le prochain Conseil Municipal aura lieu le 4 juin et portera sur les questions de jeunesse ! Non Sophie il ne sera pas question de renvoyer les jeunes à leurs livres de cours...

Sophie F 28/05/2009 13:28

Cher Julien
Il faudrait peut être te replonger dans les livres d'histoire, l'Allemagne cela fait longtemps qu'elle a demandé pardon, et qu'elle indemnise toujours les victimes !
Une belle image devrait avoir marqué ta mémoire, quand Mitterand et Helmut Khol se tenait la main... non ?
Je doute fortement qu'un jour Erdogan et Gül tiennent à la main à Serge SARKISSIAN.
Un peu court ton analyse ? non ?